NZNTV

NOYAUZERONETWORK.ORG / GENEVA, SWITZ.
Spectacle. Rainer Werner Fassbinder au Jura.

HUIT HEURES Vaulion un petit village du Jura vaudois. Une ancienne usine de pierres fines verte investie et réaménagée en plateau télé.

Doris Mirescu, et son « Dangerous Ground » est aux manettes. Les dix-neuf comédiennes et comédiens répètent assidument depuis plusieurs mois. La technique se met en place, les 3 cadreurs, opèrent avec des Iphones. Les trois écrans s’illuminent. La pièce sera proposée au public en streaming online au mois de juin mais aussi dans une salle de projection de 25 sièges sur place dans l’usine.

Il a fallu pendant plus de deux années, décorer, aménager, faire revivre cet endroit désaffecté hors du temps pour adapter cette série culte « huit heures ne font pas un jour » de Fassbinder, série mamouth de 5 épisodes du cinéaste créé dans les années 70.

Il y a l’amour, la jalousie, le mariage, l’organisation du travail, la lutte sociale, la mort et la joie. On conteste aussi pour obtenir une crèche dans le quartier. On se chamaille en famille et au travail, on s’aime aussi. La vie donc mais avec le regard acide et bien connu de Rainer Werner Fassbinder animateur talentueux de cette classe sociale allemande travailleuse.

Ce “live-cinema” mélange le théâtre et l’audio-visuel. C’est un moment de vie, une saga familiale dans un monde ouvrier de ce temps passé et avec toutes les subtilités de cette époque déjà lointaine mais tellement actuelle. Le monde a t’il vraiment changé ?

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.